Vincent Delerm

Forum non-officiel consacré à Vincent Delerm
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Vincent dans Le Parisien du 7 novembre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vindel
Admin
avatar

Messages : 559
Date d'inscription : 23/01/2008
Age : 53
Localisation : Paris

MessageSujet: Vincent dans Le Parisien du 7 novembre   Ven 7 Nov - 13:49

Vincent Delerm lâche du lest

Il sait qu’il en agace certains, mais le chanteur trentenaire a décidé de ne pas s’en soucier. Avec son quatrième album, sorti cette semaine, il retrouve l’état d’esprit du premier. Plus « détendu », mais toujours aussi doué pour pointer les tics d’une époque.





C’EST comme ça. Vincent Delerm sera toujours mal coiffé, mal rasé. Il emploiera encore des noms propres, ne sera jamais un grand chanteur. « Et alors ? » semble dire son nouvel album sorti cette semaine. Le titre annonce la couleur : « Quinze Chansons », dans un quatrième disque à prendre ou à laisser, bijou d’écriture et d’arrangements.

Pour en parler, l’artiste donne rendez-vous en bas de chez lui, dans un bistrot du IX e arrondissement de Paris. Il commande une saucisse-lentilles, un verre de vin rouge et communique son enthousiasme. « Je suis assez tranquille avec ce disque. J’ai fait les chansons les unes après les autres, sans véritable cohérence, d’où le titre. Je ne me suis pas posé de questions, j’ai lâché du lest, je me suis détendu. »

Il l’était moins avant, agacé par les critiques. « Je ne me suis pas miné avec cela mais j’ai aussi entendu ceux qui disaient : J’te mets deux noms de rue et j’te fais une chanson aussi. Sur le précédent disque, j’ai fait attention à ce qu’il y ait moins de noms propres, à ce que les orchestrations soit différentes pour ne pas m’enfermer dans un truc. J’ai vu que je pouvais faire autrement. J’ai trouvé cela ni mieux ni moins bien. Mais je suis allé au bout. »

Il préfère détours et sous-entendus

A 32 ans, Vincent Delerm a moins de choses à prouver, peut se permettre de comparer son nouveau disque au premier, dans cette façon d’écrire et de composer sans s’interroger sur le qu’en-dira-t-on. On lui souffle aussi que la paternité est peut-être passée par là, depuis qu’un petit Sacha est arrivé dans sa vie, il y a un an et demi. « Peut-être, botte-t-il en touche. C’est vrai qu’a priori le métier de chanteur ne s’arrête jamais. Tu as toujours ton disque dans la tête. Mais là, en rentrant chez toi, un bébé te recentre tout de suite sur d’autres priorités. »

L’émotion frontale n’est pas de mise chez Delerm. L’auteur préfère les détours, les sous-entendus quand il convoque son époque au milieu de chansons intimes : le 11 Septembre dans « Allan et Louise », les clivages politiques dans « Un tacle de Patrick Vieira n’est pas une truite en chocolat ». « J’aime l’écriture semblable au Taboo, ce jeu où il est interdit de dire les mots clés. Patrick Vieira est assez codé mais dit surtout que la gauche et la droite, ce n’est pas pareil. »

Sur son précédent disque, il taclait indirectement le futur président Sarkozy dans « Sépia plein les doigts », chanson ironique sur la nostalgie poussiéreuse et le « c’était mieux avant ». « Je me disais : Non, c’est pas possible, ce candidat-là va perdre ! En même temps, j’ai toujours entendu mes parents, tous deux profs, expliquer que c’était plus stimulant d’avoir un gouvernement de droite. Quand ils voyaient le ministère de l’Education passer à gauche, ils se disaient : Oh merde, il y aura moins de manifs ! »

Malgré tout, il ne s’est pas davantage impliqué dans la campagne. « J’ai juste reçu un coup de fil de Cali. Je suis socialiste mais je n’appréciais pas la candidate, trop individualiste pour moi. Et puis ce n’est pas parce qu’on est chanteur que l’on doit être militant. Moi, au bahut, je préférais parler de The Cure que de la droite et de la gauche ! Aujourd’hui, ça me semblerait une imposture de m’impliquer. »

Vincent Delerm sera en concert à Paris à la Cigale tous les lundis du 9 février au 9 mars 2009, et en tournée à partir de janvier.


Le Parisien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/vindelmusicandpromo
Jill

avatar

Messages : 640
Date d'inscription : 27/02/2008
Age : 38
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Vincent dans Le Parisien du 7 novembre   Sam 8 Nov - 5:49

Vindel a écrit:
Moi, au bahut, je préférais parler de The Cure

cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jillprod.club.fr
Marie-Charlotte

avatar

Messages : 4744
Date d'inscription : 04/03/2008
Age : 52
Localisation : Périgord pourpre

MessageSujet: Re: Vincent dans Le Parisien du 7 novembre   Dim 9 Nov - 18:31

Le Parisien a écrit:
C’EST comme ça. Vincent Delerm sera toujours mal coiffé, mal rasé.
Mais c'est comme ça qu'on l'aime ..... geek geek geek Very Happy


Vincent dans 'Le Parisien' a écrit:
Je ne me suis pas posé de questions, j’ai lâché du lest, je me suis détendu.
On va le savoir ..... Rolling Eyes Razz


Vincent dans 'Le Parisien' a écrit:
Sur le précédent disque, j’ai fait attention à ce qu’il y ait moins de noms propres, à ce que les orchestrations soit différentes pour ne pas m’enfermer dans un truc. J’ai vu que je pouvais faire autrement. J’ai trouvé cela ni mieux ni moins bien. Mais je suis allé au bout.
C'est bien ! cheers


A part ça, un parisien aurait-il acheté un exemplaire pour moi ? Wink


Merci Vindel !
merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vincent dans Le Parisien du 7 novembre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vincent dans Le Parisien du 7 novembre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lucia Popp
» Article dans la parisien au sujet de son nouvelle album
» [DOCUMENTAIRE] ...sur la famille Jackson dans le Devon le 27 novembre
» Interwiew Eddy Mitchell dans le Parisien
» Interview de Johnny Hallyday dans le parisien d'aujourd'hui

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vincent Delerm :: Presse écrite-
Sauter vers: