Vincent Delerm

Forum non-officiel consacré à Vincent Delerm
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Tournons les pages

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
lili

avatar

Messages : 712
Date d'inscription : 27/02/2008
Age : 38
Localisation : a body floating down-wind

MessageSujet: Re: Tournons les pages   Mer 31 Déc - 21:17

Marie-Charlotte a écrit:
flower


lili a écrit:
olivier adam sera à la grande librairie sur france 5 le 8/01

Ah bin, voilà, dommage, je ne pourrai pas regarder; il y a Louis la brocante en même temps sur F3 !!!! tongue

Laughing

pas grave tu peux regarder loulou le jeudi soir et rattraper oa le dimanche matin pour la rediff pendant une scéance de repassage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesinsulaires.forumactif.org/index.htm
Marie-Charlotte

avatar

Messages : 4744
Date d'inscription : 04/03/2008
Age : 52
Localisation : Périgord pourpre

MessageSujet: Re: Tournons les pages   Jeu 1 Jan - 11:35

anitaP a écrit:
Citation :
Un texte de Martine Delerm (encore elle, oui), extrait de "petite géographie intime".

c'est un livre qui vient de paraitre?
Oh non, c'est vieux, c'est sorti en 2001, mais je viens de le lire. Il y a aussi "petite borcante intime" dans le même styme avec els mêmes auteurs.

lili a écrit:
pas grave tu peux regarder loulou le jeudi soir et rattraper oa le dimanche matin pour la rediff pendant une scéance de repassage

C'est une possibilité ... tongue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie-Charlotte

avatar

Messages : 4744
Date d'inscription : 04/03/2008
Age : 52
Localisation : Périgord pourpre

MessageSujet: Re: Tournons les pages   Sam 3 Jan - 22:34

A noter que la semaine suivante, le 15 janvier donc, l'émission "la grande librairie" sera entièrement consacrée à Paul Auster !
C-M, si tu passes par là ... Wink


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lili

avatar

Messages : 712
Date d'inscription : 27/02/2008
Age : 38
Localisation : a body floating down-wind

MessageSujet: Re: Tournons les pages   Jeu 8 Jan - 16:36

nous sommes le 8 janvier c'est l'OA day !!!!!!!!!!!!!!!!! cheers



Les vents porteurs d'Olivier Adam


par Marianne Payot

Comment élever ses enfants sans leur mère? Ce fils adoptif de la Bretagne répond avec un roman émouvant à souhait. Rencontre, chez lui, à Saint-Malo, où il a fait souffler ses Vents contraires.

Tiens, ils ont embarqué mon lit!» Pas de panique. Olivier Adam ne fait pas l'objet d'une mesure d'expulsion. Désormais à l'abri de tout, le romancier se contente de déménager, en ce 29 décembre radieux et glacial, quittant une petite maison blanche pour une autre maison blanche, distante de 300 mètres. Il l'a achetée la veille de la naissance de son deuxième enfant. Un coup de chance dans ce Saint-Malo hors de prix. Que du neuf, donc, pour ce père comblé: un petit Titouan, une maisonnée pimpante aux pièces colorées et un nouveau roman, Des vents contraires, qui semble déjà porté par des courants favorables.

«Je le vois à la tête d'Olivier Cohen, mon éditeur. Il est serein, c'est bon signe, explique, amusé, le trentenaire à la tignasse blonde. Chose incroyable aussi, j'ai été contacté par plusieurs producteurs qui veulent en acheter les droits. Certains me proposent carrément de réaliser moi-même le film. Avec Philippe Claudel et Christophe Honoré, il y a une petite mode de l'écrivain réalisateur. Cela m'intrigue, mais je ne veux pas m'éparpiller.» D'autant que le coscénariste de Je vais bien, ne t'en fais pas (plus de 1 million d'entrées) vient d'abreuver de son encre le prochain film de Philippe Lioret, Welcome, inspiré, comme A l'abri de rien, par Sangatte, l'histoire d'un jeune clandestin irakien tentant désespérément de traverser la Manche à la nage.

Olivier Adam, lui aussi, nage beaucoup. Un petit 14 degrés, et le voilà dans l'eau purificatrice, la Rance en guise de Gange. Revivifié. Transformé. Finis les zones périurbaines de son Essonne natale, les RER et McDo de sa lointaine banlieue. Oubliées les années noires de l'adolescence et les doutes de l'auteur d'A l'ouest (son bide de 2001). Effacés les ratés - tout relatifs - de ses précédents romans. Présent, en parfait outsider, sur 13 listes de prix avec Falaises en 2005, il finissait bredouille. Favori du Goncourt 2007 pour A l'abri de rien, il pliait, au 14e round, devant Gilles Leroy. Pas de risque, cette fois-ci, de perdre le combat. Ses Vents contraires, qu'il aurait aimé baptiser «Hors saison», sortent en période d'eaux calmes, hors prix. Délibérément? «Pas du tout, rétorque le Malouin, juste le tempo naturel d'un manuscrit remis en juin.»

Olivier Adam est apaisé, donc. Cela l'inquiéterait presque («Il faut assumer d'aller mieux»). Car son élixir d'écriture, sa force créatrice sont là, dit-il, dans ses brûlures intérieures inexpliquées, ses tourments de fils d'employé de banque sauvé par la littérature (de Raymond Carver à Jean-Paul Dubois), et par une jeune femme, Karine Reysset, toutes deux rencontrées à l'aube de ses 20 ans. Karine, sa compagne depuis lors et désormais romancière, comme lui, à L'Olivier, à qui il dédie chacun de ses ouvrages, «à plus d'un titre». Reste que l'admirateur de Richard Ford semble avoir trouvé une nouvelle voix, avec son héros, Paul, petit frère français du Frank Bascombe du grand auteur américain.

Comme l'agent immobilier du New Jersey, Paul Anderen, écrivain moniteur d'auto-école à Saint-Malo, est une éponge. Récipiendaire des problèmes de ses élèves (Anderen, en allemand, signifie les autres), il écoute, soigne, épaule. Car même ici, en Bretagne, loin de Draveil, de Clichy-sous-Bois ou de Calais, l'on trouve des êtres paumés, des représentants au chômage, des infirmières fatiguées, des beaux-pères sordides, des flics solitaires, des couples qui se délitent, des jeunes filles qui rêvent de fuite... Autant de seconds rôles formidablement dessinés par Olivier Adam. Mais c'est bien Paul, le romancier sans inspiration, le père fou de ses deux enfants, qui est au centre de la toile tissée autour d'une absence omniprésente, celle de Sarah, sa femme, disparue un matin sans crier gare.


Un récit lumineux et vivifiant sur fond de désespérance

Des vents contraires s'ouvre sur le déménagement du narrateur qui, pour ne pas sombrer plus bas, vient s'installer avec Clément, 9 ans, et Manon, 4 ans, dans une... petite maison blanche de Saint-Malo, la ville de son enfance. Entre deux verres de whisky et ses leçons dans l'auto-école familiale, il va tenter de rendre le goût de la vie à ses enfants, de leur faire passer l'automne, puis l'hiver, puis - qui sait? - le printemps qui suivra. Tenir la tête hors de l'eau, noyer Clément et Manon sous les cadeaux, rire à leurs bêtises, refuser toute éducation rigide, s'engueuler avec la maîtresse autoritaire... Paul ne bénéficie pas d'assistance psychologique, ne dispose pas du vade-mecum du père esseulé, ne connaît pas les mystères de la mort, mais il s'en sort plutôt bien. Auprès de lui, les gens vont mieux. Il s'oublie pour eux et en oublierait presque son malheur, jusqu'à la page 240, où l'énigme de la disparition de Sarah est résolue...


Le roman fera grincer quelques dents. Trop bienveillant. Trop démago. Trop émouvant, à l'instar de sa jaquette, un rien racoleuse. Mais les écueils étaient nombreux. Adam y a échappé en vieux loup de mer. Rien de plus lumineux et vivifiant que ce récit sur fond de désespérance. Comme si, stimulé par son environnement et sa paternité, Adam avait trouvé, sans effort, le ton juste. On pense à Claudie Gallay pour la nature, à Anna Gavalda pour l'empathie. Des milliers d'exemplaires sont dans l'air, poussés par des vents porteurs.



http://livres.lexpress.fr/portrait.asp/idC=14568/idR=5/idG=3


Dernière édition par lili le Jeu 8 Jan - 16:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesinsulaires.forumactif.org/index.htm
lili

avatar

Messages : 712
Date d'inscription : 27/02/2008
Age : 38
Localisation : a body floating down-wind

MessageSujet: Re: Tournons les pages   Jeu 8 Jan - 16:38

+une interview

Le goût des autres


Pour son sixième roman, "Des vents contraires", Olivier Adam esquisse le portrait tourmenté d'un père seul, confronté au manque et à l'absence, qui contre vents et marées décide de réinventer la vie pour ses enfants dans la cité malouine. Un roman du père soufflé par la mer.



Photo : (c) Richard Dumas



Vos personnages sont souvent abîmés, en deuil, en quête, border-line. D'où vient cette sensibilité aux failles qui nous habitent ?

J'écris sur le monde et les gens tels que je les voie. Je ne connais personne qui n'a pas de casserole. Il suffit de regarder. Je ne fais pas de livre autobiographique, je ne passe pas des heures à m'ausculter le nombril. Mais je suis une vraie éponge. En littérature aussi. Je suis toujours au milieu. Je ne suis pas en retrait du monde et des personnages qui m'entourent. L'écriture se fait au milieu de la vie. La littérature et la vie, c'est la même chose.

Solidarité, entraide, voisinage… Il y a une composante sociale forte dans "Des vents contraires".

C'est aussi un des rôles de l'écrivain d'écrire sur la société. J'ai grandi dans la classe moyenne en banlieue parisienne. C'est mon terrain. Et comme dans les films de Tim Burton, les handicaps peuvent aussi devenir des atouts. Je suis hypersensible mais à la fois présent et absent aux choses. C'est chiant dans la vie mais voir les petits détails, la fêlure, c'est la position de l'écrivain. Ecrire, ce n'est pas être en retrait du monde mais être le plus présent au monde.

On sent une familiarité entre vos différents personnages, notamment entre Marie ("A l' abri de rien") et Paul Anderen, ici.

Les deux livres se tiennent la main. Marie et Paul essaient tous les deux de se sauver par l'aide apportée aux autres. Les personnages que Paul véhicule, déposent leurs histoires dans cette béance que tout le monde voit. Et il finit par se retrouver dans un système de solidarité qui est un vrai combustible. Il y a là aussi une volonté politique de peindre une communauté réinventée sous forme d'entraide, de solidarité, de voisinage à une époque où il n'y a plus que ça. Comme dans "A l' abri de rien", les citoyens prennent en charge ce que l'Etat délaisse. Quand une société appelle la solidarité, assistanat, on atteint un niveau dangereux pour la cohésion sociale et le vivre ensemble. Le livre se fait l'écho de ça à travers l'expérience d'une ville de province dont on ne voit que les belles façades.

Vous avez quitté Paris pour Saint-Malo, il y a trois ans. On sent un autre rythme dans votre roman, le roulis, la tempête, le redoux. Vous faîtes toujours un parallèle entre l'état de la nature et les états d'âmes de vos personnages…

Le niveau de distance, le niveau de lumière ou d'air, est ce qu'il y a de plus autobiographique dans "Des vents contraires". Le fait de partir, de poser ses valises ailleurs change l'état d'esprit. La thématique est sombre mais j'ai ouvert les fenêtres. Et quand on les ouvre en Bretagne Nord, on sent le vent, la pluie etc. Ce livre a été contaminé par la lumière qui entre. La géographie au sens large est en relation permanente avec les états d'âme et la psychologie de mes personnages. L'instabilité du climat malouin est une métaphore générale qui englobe les personnages du livre. J'ai assoupli mon écriture par rapport aux autres. Le précédent a été écrit en seconde en côte, celui là en quatrième, fenêtres ouvertes. Il y a aussi l'éblouissement de vivre à Saint-Malo. On a le sentiment d'être vivant et de s'oublier. La mer vous lave et vous remet à neuf, ce que fait Paul: il tente une vie protégeant ses enfants du départ de leur mère.

Autre métaphore: Paul est moniteur d'auto-école. Il "mène" ses élèves alors qu'il ignore le chemin…

J'aime les professions qui mettent les individus en contact les uns des autres. Paul fait entrer toutes les histoires dans sa voiture. Quand ils s'arrêtent, ils y ont déposé quelque chose d'eux-mêmes et de la société. C'est un parallèle avec la façon dont on mène nos vies et la paternité.

Justement ce roman, c'est le livre du père ?

Des pères… J'aime dans chaque livre, étendre la littérature, du moins ma littérature à un domaine où elle a peur d'aller. J'aime me collecter avec quelque chose. La littérature ne rend pas compte de la paternité sous l'angle de la présence, du geste… Elle l'aborde toujours sous le mode de l'atermoiement, du père défaillant qui amène son gamin pêcher à 14 ans pour rattraper les manques. Pour moi, être père a toujours été une évidence. J'ai toujours été étonné qu'une chose qui occupe tant de place dans la vie n'en trouve pas dans la littérature. On me dit que j'utilise des mots très féminins, que mes gestes sont très maternels, pour moi, ils sont paternels. Mais ils s'inscrivent aussi dans la démarche de Paul, qui est forcément surprotecteur. En étant père on apprend que toute vraie tendresse est maculée d'un sentiment de peur. Et qu'il faut être là, debout, au quotidien, ce qui implique un désencombrement de soi-même.

Paul Anderen est-il une sorte de double ? On vous sent très proche de ce personnage…

"Les Vents contraires" sont presque une suite de "Falaises", sept ou huit ans plus tard. Dans "Falaises", c'était le moi d'avant… D'avant l'écriture, la paternité, l'arrachement, la constitution d'une cellule autonome. Là, je joue sur le double. Tous mes romans sont toujours bourrés de clins d'œil à des artistes, des auteurs… Il y a des galeries de Paul dans la littérature. Et "Anderen", en allemand veut dire les autres. Je suis conscient du fait qu'une histoire ne naît pas d'un cerveau isolé et unique mais d'un terreau alimenté par les autres. J'ai découvert la littérature américaine par les livres de Jean-Paul Dubois. J'y ai trouvé, une littérature du réel, du quotidien, des gens ordinaires. Avec les américains Raymond Carver, Richard Ford… ça a été le double effet "Kiss Cool".

Pourquoi ne pas avoir publié votre livre en septembre, à la saison des prix ?


Je n'avais d'une part pas fini le livre assez tôt. Pour tout dire, ça m'arrangeait. Je n'avais aucune envie de repartir dans cette atmosphère des prix si particulière… J'étais finaliste du Goncourt l'année dernière. Ces tensions n'ont pour moi rien à voir avec la littérature. Mon entourage était obnubilé par le prix. Je n'ai pas été déçu de ne pas l'avoir mais quand j'ai vu leur tronche j'ai eu l'impression d'avoir déçu mon père en ratant mon bac. "Des vents contraires" est un roman hivernal… un roman hors-saison plutôt. En tous les sens du terme.

Pensez-vous qu'il sera aussi adapté au cinéma ?

Oui… visiblement il y a quelque chose d'inconsciemment cinématographique dans mes romans. Ce qui m'intéresse au cinéma, c'est la collaboration avec un réalisateur. La question de la fidélité à mon livre n'est pas un sujet. Mais pour l'instant, je ne projette pas trop qui pourrait incarner Paul. Je ne vois que des acteurs impossibles comme Joaquim Phénix, Patrick Dewaere ou Sean Penn jeune. Benjamin Biolay a dans "Stella" une épaisseur limite Benicio Del Toro. Il a une justesse de geste avec les enfants, un côté pas commode, un peu laconique, taiseux… qui ne serait pas débile.

Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy

http://www.metrofrance.com/x/metro/2009/01/06/q4ICX4Ierllc/index.xml
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesinsulaires.forumactif.org/index.htm
Marie-Charlotte

avatar

Messages : 4744
Date d'inscription : 04/03/2008
Age : 52
Localisation : Périgord pourpre

MessageSujet: Re: Tournons les pages   Ven 9 Jan - 0:14

Ah alors c'est bien aujourd'hui la sortie ?
Ils en ont parlé ce matin sur RTL mais j'ia pas pu tout écouter, j'arrivais au boulot, et pas trop tôt, j'allais pas rester dans la voiture en plus !!!! Laughing
A priori ils en disaient du bien !
Tu l'as acheté ?

Merci pour les ITW, mais je lirai tout ça une autre fois, j'ai aps trop le temps ni la tête assez nette ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lili

avatar

Messages : 712
Date d'inscription : 27/02/2008
Age : 38
Localisation : a body floating down-wind

MessageSujet: Re: Tournons les pages   Ven 9 Jan - 13:34

Marie-Charlotte a écrit:
Ah alors c'est bien aujourd'hui la sortie ?

ben apparemment Razz


Marie-Charlotte a écrit:


Ils en ont parlé ce matin sur RTL mais j'ia pas pu tout écouter, j'arrivais au boulot, et pas trop tôt, j'allais pas rester dans la voiture en plus !!!! Laughing
A priori ils en disaient du bien !

cheers il a de bons échos partout Very Happy

Marie-Charlotte a écrit:


Tu l'as acheté ?

pas encore, comme j'avias pas de date précise, j'attendais de voir ! mais demain je vais probablement fnacker alors je vais de suite courir au rayon livre cheers etil serait étrange que je ne le l'ai pas terminé d'ici dimanche soir Wink

Marie-Charlotte a écrit:


Merci pour les ITW, mais je lirai tout ça une autre fois, j'ai aps trop le temps ni la tête assez nette ...


ok Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesinsulaires.forumactif.org/index.htm
lili

avatar

Messages : 712
Date d'inscription : 27/02/2008
Age : 38
Localisation : a body floating down-wind

MessageSujet: Re: Tournons les pages   Sam 10 Jan - 21:52

je l'aiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii cheers cheers cheers


je sais déjà quel marque page je vais utiliser Wink

je vais aller lire les premières pages de ce pas Smile mais je reviens sur mon délais annoncé ci dessus ce sera plus début milieu de semaine ! study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesinsulaires.forumactif.org/index.htm
Julien

avatar

Messages : 314
Date d'inscription : 26/02/2009
Age : 31
Localisation : ah ah

MessageSujet: Re: Tournons les pages   Lun 2 Mar - 16:35

Dans chaque librairie ou je vais, je ne trouve jamais le seul livre de Delerm (fils hein)... Dommage !

Sinon un jour je m'essayerais un du papa Wink

autre que "premieres gorgées de bieres..." que j'ai déjà feuilleté pas mal à chaque détour dans la fnac lol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lili

avatar

Messages : 712
Date d'inscription : 27/02/2008
Age : 38
Localisation : a body floating down-wind

MessageSujet: Re: Tournons les pages   Mar 3 Mar - 2:29

il n'a pas dû sortir beaucoup d'exemplaires, ça reste une pièce c'est assez confidentiel non ?

mc vindel personne ne connait les chiffres approximatifs ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesinsulaires.forumactif.org/index.htm
Marie-Charlotte

avatar

Messages : 4744
Date d'inscription : 04/03/2008
Age : 52
Localisation : Périgord pourpre

MessageSujet: Re: Tournons les pages   Mar 3 Mar - 15:47

Non , je ne connais pas les chiffres, mais je ne pense pas du tout que ce soit confidentiel !!!!

Ce que je sais et que je peux te dire, c'est que le livret de la pièce "le fait d'habiter Bagnolet" est sorti chez Actes Sud le 06 mai 2005. Very Happy (et il était chez moi le même jour ! geek )

Et voilà la référence ISBN 978-2-7427-4916-4 / AS0763

En donnant ces références, n'importe quel libraire peut te le commander. Et puis sinon sur nénette on peut le trouver aussi sûrement !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julien

avatar

Messages : 314
Date d'inscription : 26/02/2009
Age : 31
Localisation : ah ah

MessageSujet: Re: Tournons les pages   Mar 3 Mar - 15:53

Ouais ça va finir comme ça ! Si vous me le conseillez ? Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jill

avatar

Messages : 640
Date d'inscription : 27/02/2008
Age : 38
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Tournons les pages   Mar 3 Mar - 16:55

ptitjulien03 a écrit:
Si vous me le conseillez ? Wink

Moi je valide ! je ne suis pas convaincu par la captation DVD, mais dans le livre on retrouve bien notre Vinçounet ! cheers



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jillprod.club.fr
lili

avatar

Messages : 712
Date d'inscription : 27/02/2008
Age : 38
Localisation : a body floating down-wind

MessageSujet: Re: Tournons les pages   Mar 3 Mar - 17:34

Marie-Charlotte a écrit:


Et voilà la référence ISBN 978-2-7427-4916-4 / AS0763



Razz




je trouve que ça se lit vite, c'est sympa, écrit comme du vd, mais c'est pas non plus le livre du siècle Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesinsulaires.forumactif.org/index.htm
Julien

avatar

Messages : 314
Date d'inscription : 26/02/2009
Age : 31
Localisation : ah ah

MessageSujet: Re: Tournons les pages   Mar 3 Mar - 17:40

Oki... Wink

ce sont tes mains en avatar ? D'une moins l'une des deux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lili

avatar

Messages : 712
Date d'inscription : 27/02/2008
Age : 38
Localisation : a body floating down-wind

MessageSujet: Re: Tournons les pages   Mar 3 Mar - 17:50

et même les 2 Razz

elles n'ont pas l'air similaires ? Suspect Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesinsulaires.forumactif.org/index.htm
Julien

avatar

Messages : 314
Date d'inscription : 26/02/2009
Age : 31
Localisation : ah ah

MessageSujet: Re: Tournons les pages   Mar 3 Mar - 18:06

La bague et la prise de vue donne un effet d'optique qui nous ferait croire que celle au premier plan est plus petite.. Et tu prend tellement bien la pose, qu'on dirait vraiment que la main de derriere attrape celle de devant...

Jolies mains en tout cas Wink


EDIT :

Citation :
vraiment que la main de derriere attrape celle de devant...

c'est trop con ce que j'écris, dans la mesure ou c'est la réalité mdr

on dirait que la main de derriere attrape une autre main que la tienne... lol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lili

avatar

Messages : 712
Date d'inscription : 27/02/2008
Age : 38
Localisation : a body floating down-wind

MessageSujet: Re: Tournons les pages   Mar 3 Mar - 21:31

ptitjulien03 a écrit:
La bague et la prise de vue donne un effet d'optique qui nous ferait croire que celle au premier plan est plus petite.. Et tu prend tellement bien la pose, qu'on dirait vraiment que la main de derriere attrape celle de devant...

Jolies mains en tout cas Wink

merci et c'est vrai qu'on dirait que mes doigts sont plus gros et moins longs sur la main droite pourtant en vrai pas de différence !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesinsulaires.forumactif.org/index.htm
Jill

avatar

Messages : 640
Date d'inscription : 27/02/2008
Age : 38
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Tournons les pages   Mer 4 Mar - 2:48

ptitjulien03 a écrit:
Jolies mains en tout cas Wink

Et très douces en plus Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jillprod.club.fr
Marie-Charlotte

avatar

Messages : 4744
Date d'inscription : 04/03/2008
Age : 52
Localisation : Périgord pourpre

MessageSujet: Re: Tournons les pages   Mer 4 Mar - 9:36

affraid affraid affraid
Mais que se passe-t-il sur ce forum ???? On est pas sur meetic, hein, les d'jeun's ????
lol!


Bon à part ça, il n' y a rien de rigolo à donner une référence ISBN, ça ira beaucoup plus vite si tu la donens au libraire Wink

Et comme Jill, je trouve que la lecture est un régal, plus que le DVD.

Par contre, voir la pièce en vrai, c'était bieeeeeeeeeeeeeeeeeeen, surtout avec Vincent juste devant nous ..... drunken Voir ses réactions à sa propre pièce, c'était trop fort !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lili

avatar

Messages : 712
Date d'inscription : 27/02/2008
Age : 38
Localisation : a body floating down-wind

MessageSujet: Re: Tournons les pages   Mer 4 Mar - 13:16

Jill a écrit:
ptitjulien03 a écrit:
Jolies mains en tout cas Wink

Et très douces en plus Wink

alors là excuses moi de Laughing de ta remarque et ce qu'elle veut dire et sous entend + Rolling Eyes parce que franchement ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesinsulaires.forumactif.org/index.htm
lili

avatar

Messages : 712
Date d'inscription : 27/02/2008
Age : 38
Localisation : a body floating down-wind

MessageSujet: Re: Tournons les pages   Mer 4 Mar - 13:17

Marie-Charlotte a écrit:


Bon à part ça, il n' y a rien de rigolo à donner une référence ISBN, ça ira beaucoup plus vite si tu la donens au libraire Wink


ça fait très soucis de chaque détail vdien et tu sais à quel point j'aime ça chez toi Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesinsulaires.forumactif.org/index.htm
Julien

avatar

Messages : 314
Date d'inscription : 26/02/2009
Age : 31
Localisation : ah ah

MessageSujet: Re: Tournons les pages   Mer 4 Mar - 13:18

Euh j'ai pas tout compris a ta remarque lili ? lol (pour les mains)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lili

avatar

Messages : 712
Date d'inscription : 27/02/2008
Age : 38
Localisation : a body floating down-wind

MessageSujet: Re: Tournons les pages   Mer 4 Mar - 13:28

ptitjulien03 a écrit:
Euh j'ai pas tout compris a ta remarque lili ? lol (pour les mains)

elle était pour j parce que je trouve tout à fait déplacer de sa part de dire ça là, donc lui il aura compris ou il fera celui qui ne se rend pas compte une fois encore Wink



et donc c'est "normal" que tu ne comprennes pas mais ça rien à vioir avec ton compliment qui était très gentil Wink


mc va me gronder là Razz


Dernière édition par lili le Mer 4 Mar - 13:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesinsulaires.forumactif.org/index.htm
Julien

avatar

Messages : 314
Date d'inscription : 26/02/2009
Age : 31
Localisation : ah ah

MessageSujet: Re: Tournons les pages   Mer 4 Mar - 13:30

Okiiiii Wink

pour pas que Mc nous engueulle ;


moi j'ai trop adoré une saga... LA TOUR SOMBRE de King.... Wouahou drunken
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tournons les pages   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tournons les pages
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Pages perso FREE changement?
» Tourneur de pages
» Diapason n°595 - 100 pages manquantes ?
» 3 pages et demi dans Le Figaro Magazine
» Livre "For The Records" pages Scannées

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vincent Delerm :: Coups de coeur :: Vos coups de coeur littéraires-
Sauter vers: